Projets et réalisations économie positive 2020 – Institut de l’Économie Positive

Les indices de positivité calculés en 2020 : projets et réalisations économie positive

Entreprises

Projets et réalisations économie positive : inscrire la prise en considération du long terme et des intérêts des générations présentes et futures dans ses politiques, ses pratiques et ses projets : tel est le véritable enjeu pour toute organisation qui souhaite amorcer ou accélérer sa transition vers un futur plus positif.  ​

Le contexte actuel de crises à la fois sanitaire, social et économique génère des contraintes majeures pour les acteurs économiques qui y sont confrontés. Cette période peut toutefois être considérée comme une véritable opportunité pour prendre le temps de la réflexion afin d’identifier et d’activer les leviers qui permettront de cheminer vers ce futur plus positif.

De façon très concrète, le degré d’avancement des différents acteurs dans l’économie positive se mesure grâce aux indices de positivité. ​

L’Institut de l’Economie Positive mesure la positivité des entreprises françaises et internationales. Il publie chaque année une étude sur la positivité des entreprises du CAC40 en se basant sur leurs données publiques.

Au-delà de cette étude basée sur l’analyse de données publiques, l’Institut de l’Economie Positive accompagne les entreprises dans l’évaluation complète de leur indice de positivité approfondi, incluant la prise en compte de données internes. Cette analyse détaillée permet aux entreprises d’enrichir leur réflexion stratégique et inclut des recommandations concrètes pour leur permettre de progresser.

En 2020, un nombre croissant d’entreprises se sont engagées dans le calcul approfondi de leur indice de positivité, témoignant non seulement de la place centrale des enjeux ESG dans les préoccupations des dirigeants d’entreprises, mais aussi dans celles des salariés et de l’ensemble de leurs parties prenantes externes : fournisseurs, clients, consommateurs, société civile, … En effet, selon un sondage OpinionWay réalisé pour l’Institut de l’Economie Positive, 9 français sur 10 estiment qu’il est important que les entreprises s’engagent dans cette transition positive.

Parmi les entreprises qui se sont engagées en 2020 dans cette transition positive : Amundi, Aviva, Hermès, Kering, Orange, Suez, Transdev Groupe, Veolia,…

Territoires

Pour répondre aux enjeux de transition écologique, climatique, économique et sociétale que la Crise de la Covid-19 a d’autant plus mis en exergue, la région Hauts-de-France a créé l’Agence Hauts-de-France 2020-2040. L’objectif affiché de l’Agence Hauts-de-France 2020-2040 est d’imaginer et de construire une région attractive à l’horizon 2040, dans une démarche qui se veut participative et inclusive. « C’est une instance de réflexion et de débat, ouverte à l’ensemble des partenaires publics et privés, dont la vocation est de travailler, de manière très agile, avec l’ensemble des parties prenantes. » précise Caroline Larmagnac, directrice générale adjointe de la Région en charge du pôle Équilibre des territoires.

C’est dans ce contexte que la région Hauts-de-France a souhaité collaborer avec l’Institut de l’Economie Positive pour le calcul de son indice de positivité, se positionnant en tant que région pionnière dans l’évaluation de sa positivité. En décembre 2020, l’Institut de l’Economie Positive et la région Hauts-de-France ont présenté les résultats issus du calcul à l’Association des Régions de France, avec l’ambition commune d’impulser cette dynamique positive à l’ensemble des régions françaises.

Par ailleurs, un article mettant en lumière la démarche et les résultats de la région Hauts-de-France fera l’objet d’une publication dédiée en début d’année 2021.

Les missions d’accompagnement menées en 2020 : projets et réalisations économie positive

Labellisation des produits d’assurance dommage d’AVIVA France

L’Institut de l’Economie Positive a développé en 2020 un label permettant d’évaluer la positivité des produits d’assurances dommages et, surtout, de guider et d’orienter la conception de nouveaux produits d’assurance. Deux grandes exigences sont posées : proposer des produits qui sont à la fois socialement responsables et écologiquement durables, avec un focus mis sur l’accessibilité des produits et le changement climatique.

Le label « Positive Assurance », co-construit en partenariat avec Aviva France, illustre la volonté d’un des acteurs majeurs du secteur des assurances de faire bouger les lignes et d’agir pour construire l’avenir de la planète, des générations futures et de notre économie. A travers le développement de ce label, l’Institut de l’Economie Positive a pour ambition de faire évoluer les assureurs vers une meilleure prise en compte des enjeux de long terme et d’accélérer une réinvention du secteur des assurances, que la crise de la Covid-19 a rendu plus que jamais nécessaire.

Cette transformation vers une économie socialement juste, écologiquement durable et démocratique est d’autant plus importante qu’elle est jugée nécessaire par une large majorité de la population. 81% des français tiendraient compte d’un label de positivité pour choisir un produit et 59% choisiraient une compagnie d’assurance plutôt qu’une autre parce qu’elle proposerait des produits « positifs ».

Accompagnement du département de la Drôme

Engagé dans une démarche volontariste de soutien aux enjeux alimentaires, le département de la Drôme a sollicité l’Institut de l’Economie Positive pour construire un évènement d’envergure, « Les Assises de l’Alimentation de la Drôme » qui a eu lieu le 9 décembre 2020. Ces Assises ont permis d’aborder les enjeux très forts pesant sur la résilience alimentaire des territoires . Renforcement des circuits courts, attentes des consommateurs, rôle et place des acteurs agricoles dans le changement d’échelle des circuits de production, autant de thématiques clés abordées par l’ensemble des acteurs présents.

Accompagnement du projet STATIONORD

Le projet StatioNord est celui d’une gare plus verte, plus connectée, plus confortable via l’amélioration des circulations et le renforcement des liaisons avec les autres modes de transport, mais aussi plus vivante et plus ouverte sur le quartier avec la création d’activités et de services innovants. Pour ce faire, StatioNord place les enjeux socio-environnementaux au cœur de sa transformation.

Afin de démontrer la pertinence de son projet et rendre tangibles ses actions positives, StatioNord a fait appel à l’Institut de l’Economie Positive pour calculer son indice de positivité. La mission de calcul d’indice, dont la mise en œuvre opérationnelle est prévue pour 2021, devra être appréciée au regard d’un triple-objectif : démontrer l’impact positif du projet, se doter d’un outil de pilotage dans une logique d’amélioration continue et présenter l’exemplarité du projet au public et aux usagers de la gare.