La transition vers une économie et une société positives implique des changements majeurs sur la manière de mesurer la performance et d’évaluer la richesse produite par les acteurs publics et privés. Dans cette optique, l’Institut de l’Économie Positive a développé des indices de positivité pour évaluer la prise en compte des enjeux du long terme et l’intérêt des générations futures à tous les niveaux de l’action publique et privée.

Les indices de positivité ont été évoqués pour la première fois dans le cadre du rapport « Pour une économie positive » remis au Président de la République François Hollande en 2013, puis co-construits grâce à l’expertise d’économistes, scientifiques, fonctionnaires territoriaux et dirigeants d’entreprise engagés. Ils sont calculés en partenariat avec le cabinet de conseil en développement durable Nomadéis et leur méthodologie est mise à jour régulièrement par le Comité Scientifique de l’Institut de l’Économie Positive.

Méthode de calcul

Les indices de positivité, à tous les niveaux, se basent sur des principes philosophiques forts et un mode de calcul commun :

  • Ils couvrent tous les champs de la performance positive (enjeux sociaux, environnementaux, économiques et de gouvernance), donnant une vision à 360° de l’engagement de l’acteur évalué,
  • Chaque indice est calculé sur la base de 20 à 35 indicateurs, répartis dans 4 à 5 dimensions, en fonction de l’échelle concernée : ces indicateurs sont à la fois quantitatifs et qualitatifs, permettant de sortir de la suprématie des critères financiers et de proposer un champ d’évaluation plus vaste, intégrant notamment des mesures subjectives (par exemple : sondages après des citoyens ou salariés, mise en place de certains dispositifs),
  • Chaque évaluation permet d’obtenir un score entre 0 et 100 – à la fois pour l’indice global et pour chacun des dimensions et indicateurs qui le compose -, assurant une grande lisibilité et une compréhension par tous,
  • Les calculs sont actualisés tous les ans pour mesurer les progrès accomplis et ceux qu’il reste à faire, et permettre l’élaboration de plans d’actions,
  • Le choix des indicateurs et le mode de calcul intègrent la prise en compte des enjeux du long terme, des jeunes générations et des générations à venir.

Ces indices de positivité permettent ainsi aux différents acteurs publics et privés de dialoguer autour d’un cadre de référence universel et d’une vision globale de la positivité de notre économie. Ils servent de boussoles pour mieux orienter la prise de décision et l’action des parties prenantes autour d’objectifs partagés.

3 indices

piliers-indices-de-positivité-nations-territoires-entreprises-400x400

NATIONS

Les indices de positivité des nations sont publiés chaque année depuis 2013 pour tous les pays de l’OCDE, et font l’objet d’un classement. Tout pays (y compris hors OCDE) souhaitant s’engager dans une évaluation volontaire de sa performance positive peut solliciter l’Institut de l’Economie Positive pour calculer son indice de positivité.

TERRITOIRES

Les indices de positivité des territoires peuvent être calculés pour les villes, départements et régions, en France ou à l’étranger, souhaitant obtenir une analyse de leur performance durable.

ENTREPRISES

Les indices de positivité des entreprises s’adressent à toutes les entreprises souhaitant se doter d’un outil de diagnostic, d’aide à la réflexion stratégique et de dialogue avec ses parties prenantes. Chaque année, l’Institut de l’Economie Positive évalue également la positivité des entreprises du CAC40 sur la base de leurs résultats publics et publie une étude à ce sujet.

Créé en 2013, dans le cadre du rapport « Pour une économie positive », l’indice de positivité des nations analyse la capacité d’un pays à placer l’altruisme et le long terme au cœur de ses priorités.

Il a pour objectif de mettre l’intérêt des générations suivantes et la préparation de l’avenir au cœur de l’action publique.

L’indice de positivité des nations n’a pas vocation à se substituer à d’autres outils qui mesurent l’activité économique, comme le Produit Intérieur Brut (PIB) mais à apporter une approche complémentaire.

Comment l’indice est-il construit ?

L’indice de positivité des nations est composé de 39 indicateurs, répartis en 4 dimensions et sous-dimensions :

  • Environnement (climat, préservation des ressources)
  • Social (santé, éducation, inclusion, cadre de vie)
  • Economie (financement de l’avenir et investissements positifs, attractivité mais autonomie).
  • Gouvernance (gouvernement, solidarité)

L’indice de positivité des nations est calculé grâce à des bases de données publiques et reconnues (notamment : Banque Mondiale, OCDE, FMI, World Economic Forum, Transparency International). Il a pour ambition d’être appliqué à toutes les nations, dans la limite des données disponibles.

Le baromètre de positivité de l’OCDE

Depuis 2013, l’Institut calcule chaque année l’indice de positivité de tous les pays de l’OCDE, et publie une étude et un classement lors du Global Positive Forum. Cette évaluation est basée sur des données publiques, et permet de procéder à des comparaisons internationales.

Comment calculer l’indice de positivité de votre pays ?

En 2018, pour la première fois depuis la création de l’indice de positivité des nations, un pays hors OCDE a sollicité l’Institut de l’Économie Positive pour évaluer sa performance : les Emirats Arabes Unis.

L’Institut de l’Économie Positive propose ainsi aux gouvernements des pays membres ou non-membres de l’OCDE qui souhaitent s’impliquer dans une démarche volontaire d’effectuer un audit complet de leur positivité et de bénéficier d’une analyse détaillée de leur performance durable.

Ce diagnostic permet de :

  • Etablir un cadre de référence pour procéder à des comparaisons internationales et s’inspirer des meilleures pratiques mondiales,
  • Identifier les pratiques positives existantes, ainsi que les principaux axes de progrès,
  • Construire des plans d’actions pour lancer de nouvelles politiques publiques,
  • Alimenter le dialogue avec toutes les parties prenantes autour de l’amélioration de la performance positive du pays.

Nous contacter pour le calcul de l'indice de votre pays

Camille Jury, Directrice du plaidoyer, de la mesure et du développement camille.jury@positiveeconomy.co

L’objectif de l’indice de positivité des territoires est de constituer un référentiel de suivi du progrès des territoires en termes de performance durable, et d’encourager le dialogue entre collectivités autour d’outils de mesure communs.

Une première version de l’indice des territoires a été créée en 2015 dans le cadre du LH Forum, à l’échelle de la ville en partenariat avec la Fabrique Spinoza. En 2018, de nouvelles versions ont été développées avec des territoires pilotes au niveau des villes (avec la Ville de Paris), des départements (avec les Hauts de Seine) et des régions (avec les Hauts de France).

L’indice des territoires existe aujourd’hui à 3 niveaux : les villes, les départements et les régions.

Des déclinaisons internationales existent également, par exemple pour les préfectures japonaises.

Comment l’indice est-il construit ?

L’indice de positivité des territoires est composé de 25 à 32 indicateurs, répartis dans 5 dimensions essentielles :

  • Environnement
  • Dynamique économique
  • Inclusion
  • Gouvernance
  • Cadre de vie

Pourquoi calculer l’indice de positivité de votre territoire ?

  • Positionner votre territoire comme un véritable chef de file en matière d’économie positive
  • Doter votre territoire d’un nouvel outil de mesure global pour évaluer son action et ses résultats dans une perspective de long terme
  • Explorer de nouvelles approches de l’évaluation des politiques publiques, autour d’un outil « grand public » accessible à tous et pouvant fournir un cadre innovant pour le dialogue entre toutes les parties prenantes du territoire
  • Communiquer sur l’indice de positivité de votre territoire dans la presse, lors du LH Forum – Forum mondial des villes et territoires positifs, auprès des différents acteurs du territoire, et sur l’ensemble de vos outils de communication.

La mesure de votre indice de positivité inclut une analyse de votre performance et la mise en valeur de pistes d’amélioration pour progresser année après année.

Rejoignez les premiers territoires engagés dans la démarche : Paris, les Hauts de Seine, les Hauts de Seine, Hiroshima…

Territoires, villes, Contactez-nous !

Détails et tarifs : Camille Jury, Directrice du plaidoyer, de la mesure et du développement

camille.jury@positiveeconomy.co

Les entreprises sont des maillons essentiels de l’économie positive, de puissants vecteurs de changement de notre société. Pour les inciter à évoluer vers une meilleure prise en compte du long terme, il apparaît nécessaire de changer de regard sur leur performance, en passant d’une culture strictement comptable à des indicateurs reflétant les valeurs de l’économie positive.

L’objectif de l’indice de positivité des entreprises est de constituer un référentiel de suivi de leurs progrès en termes de performance durable.

Il est un véritable outil de diagnostic et d’aide à la réflexion stratégique, permettant aux entreprises d’explorer de nouvelles façons de mesurer, d’analyser et de communiquer sur leurs performances, à la lumière de leur impact sur les générations suivantes.

Comment l’indice est-il construit ?

L’indice de positivité des entreprises prend en compte 5 dimensions :

  • Les conditions de travail positives et l’engagement des collaborateurs
  • L’empreinte environnementale
  • Le partage équitable et inclusif de la valeur produite par l’entreprise
  • Le développement des connaissances et compétences individuelles et collectives
  • La vision stratégique de long terme, impliquant l’ensemble des parties prenantes dont les générations futures

L’indice de positivité a vocation à être universel, c’est-à-dire qu’il n’intègre pas de dimensions spécifiques liées au secteur d’activité, à la taille ou à l’implantation géographique des entreprises qui l’utilisent.

Il s’attache à prendre en compte le long terme et ne mesure pas uniquement la performance de l’entreprise a un instant t. Il accorde, pour chaque indicateur, une importance significative à la capacité à se projeter dans l’avenir avec des objectifs d’amélioration concrets.

Le baromètre de positivité du CAC40

L’Institut de l’Économie Positive calcule chaque année une première version de l’indice de positivité de chaque entreprise du CAC40, sur la base de leurs résultats publics uniquement. Cette analyse permet de publier un baromètre annuel dédié à la positivité des entreprises du CAC40, évaluant par la même occasion leur transparence en matière de reporting.

Cette étude permet de sensibiliser les entreprises du CAC40 à la nécessité de prendre en compte le long terme et l’intérêt des générations futures dans leurs activités économiques et à les inciter à s’améliorer année après année.

Ce baromètre permet également de répertorier un grand nombre de bonnes pratiques et de chiffres clés, afin de permettre à toutes les entreprises – même celles qui ne font pas partie du CAC40 – de s’inspirer ou de se comparer.

La mesure de votre indice de positivité inclut une analyse de votre performance et la mise en valeur de pistes d’amélioration pour progresser année après année.

Rejoignez les premières entreprises engagées dans la démarche : Transdev, Engie, Kering, Hermès, Veolia, Aviva, Sanofi, BPE, Amundi, Suez…

Pourquoi calculer l’indice de positivité de votre entreprise ?

L’indice de positivité redonne du sens au reporting  :

  • Bénéficier d’un indicateur lisible et compréhensible par tous proposant une vision globale de vos engagements
  • Faciliter la mobilisation interne autour des enjeux RSE grâce à un indice agrégant les dimensions clés de la performance positive
  • Identifier et mettre en valeur vos meilleures pratiques
  • Analyser vos pistes d’amélioration, et définir des axes de progrès et plans d’action
  • Alimenter votre réflexion prospective pour mieux anticiper les mutations socioéconomiques, les attentes des générations futures et les opportunités associées…
  • Enrichir vos offres, innover et développer des arguments différenciants vis-à-vis de vos donneurs d’ordres, partenaires, territoires d’implantation
  • Alimenter le dialogue avec vos parties prenantes, internes et externes, sur le sujet de la prise en compte du long terme dans la conduite des affaires
  • Renforcer votre attractivité, notamment auprès des jeunes générations
  • Rejoindre une communauté d’entreprises engagées, prêtes à partager leurs bonnes pratiques et réflexions sur la mesure de l’économie positive, de s’inspirer et se comparer.

La mesure de votre indice de positivité inclut une analyse de votre performance et la mise en valeur de pistes d’amélioration pour progresser année après année.

Rejoignez les premières entreprises engagées dans la démarche : Transdev, Engie, Kering, Hermès, Veolia, Aviva, Sanofi, BPE, Amundi, Suez…

Comment calculer l’indice de positivité de mon entreprise ?

Détails et tarifs : Camille Jury, Directrice du plaidoyer, de la mesure et du développement

camille.jury@positiveeconomy.co

Nations

Créé en 2013, dans le cadre du rapport « Pour une économie positive », l’indice de positivité des nations analyse la capacité d’un pays à placer l’altruisme et le long terme au cœur de ses priorités.

Il a pour objectif de mettre l’intérêt des générations suivantes et la préparation de l’avenir au cœur de l’action publique.

L’indice de positivité des nations n’a pas vocation à se substituer à d’autres outils qui mesurent l’activité économique, comme le Produit Intérieur Brut (PIB) mais à apporter une approche complémentaire.

Comment l’indice est-il construit ?

L’indice de positivité des nations est composé de 39 indicateurs, répartis en 4 dimensions et sous-dimensions :

  • Environnement (climat, préservation des ressources)
  • Social (santé, éducation, inclusion, cadre de vie)
  • Economie (financement de l’avenir et investissements positifs, attractivité mais autonomie).
  • Gouvernance (gouvernement, solidarité)

L’indice de positivité des nations est calculé grâce à des bases de données publiques et reconnues (notamment : Banque Mondiale, OCDE, FMI, World Economic Forum, Transparency International). Il a pour ambition d’être appliqué à toutes les nations, dans la limite des données disponibles.

Le baromètre de positivité de l’OCDE

Depuis 2013, l’Institut calcule chaque année l’indice de positivité de tous les pays de l’OCDE, et publie une étude et un classement lors du Global Positive Forum. Cette évaluation est basée sur des données publiques, et permet de procéder à des comparaisons internationales.

Comment calculer l’indice de positivité de votre pays ?

En 2018, pour la première fois depuis la création de l’indice de positivité des nations, un pays hors OCDE a sollicité l’Institut de l’Économie Positive pour évaluer sa performance : les Emirats Arabes Unis.

L’Institut de l’Économie Positive propose ainsi aux gouvernements des pays membres ou non-membres de l’OCDE qui souhaitent s’impliquer dans une démarche volontaire d’effectuer un audit complet de leur positivité et de bénéficier d’une analyse détaillée de leur performance durable.

Ce diagnostic permet de :

  • Etablir un cadre de référence pour procéder à des comparaisons internationales et s’inspirer des meilleures pratiques mondiales,
  • Identifier les pratiques positives existantes, ainsi que les principaux axes de progrès,
  • Construire des plans d’actions pour lancer de nouvelles politiques publiques,
  • Alimenter le dialogue avec toutes les parties prenantes autour de l’amélioration de la performance positive du pays.

Nous contacter pour le calcul de l'indice de votre pays

Camille Jury, Directrice du plaidoyer, de la mesure et du développement camille.jury@positiveeconomy.co
Territoires

L’objectif de l’indice de positivité des territoires est de constituer un référentiel de suivi du progrès des territoires en termes de performance durable, et d’encourager le dialogue entre collectivités autour d’outils de mesure communs.

Une première version de l’indice des territoires a été créée en 2015 dans le cadre du LH Forum, à l’échelle de la ville en partenariat avec la Fabrique Spinoza. En 2018, de nouvelles versions ont été développées avec des territoires pilotes au niveau des villes (avec la Ville de Paris), des départements (avec les Hauts de Seine) et des régions (avec les Hauts de France).

L’indice des territoires existe aujourd’hui à 3 niveaux : les villes, les départements et les régions.

Des déclinaisons internationales existent également, par exemple pour les préfectures japonaises.

Comment l’indice est-il construit ?

L’indice de positivité des territoires est composé de 25 à 32 indicateurs, répartis dans 5 dimensions essentielles :

  • Environnement
  • Dynamique économique
  • Inclusion
  • Gouvernance
  • Cadre de vie

Pourquoi calculer l’indice de positivité de votre territoire ?

  • Positionner votre territoire comme un véritable chef de file en matière d’économie positive
  • Doter votre territoire d’un nouvel outil de mesure global pour évaluer son action et ses résultats dans une perspective de long terme
  • Explorer de nouvelles approches de l’évaluation des politiques publiques, autour d’un outil « grand public » accessible à tous et pouvant fournir un cadre innovant pour le dialogue entre toutes les parties prenantes du territoire
  • Communiquer sur l’indice de positivité de votre territoire dans la presse, lors du LH Forum – Forum mondial des villes et territoires positifs, auprès des différents acteurs du territoire, et sur l’ensemble de vos outils de communication.

La mesure de votre indice de positivité inclut une analyse de votre performance et la mise en valeur de pistes d’amélioration pour progresser année après année.

Rejoignez les premiers territoires engagés dans la démarche : Paris, les Hauts de Seine, les Hauts de Seine, Hiroshima…

Territoires, villes, Contactez-nous !

Détails et tarifs : Camille Jury, Directrice du plaidoyer, de la mesure et du développement

camille.jury@positiveeconomy.co

Entreprises

Les entreprises sont des maillons essentiels de l’économie positive, de puissants vecteurs de changement de notre société. Pour les inciter à évoluer vers une meilleure prise en compte du long terme, il apparaît nécessaire de changer de regard sur leur performance, en passant d’une culture strictement comptable à des indicateurs reflétant les valeurs de l’économie positive.

L’objectif de l’indice de positivité des entreprises est de constituer un référentiel de suivi de leurs progrès en termes de performance durable.

Il est un véritable outil de diagnostic et d’aide à la réflexion stratégique, permettant aux entreprises d’explorer de nouvelles façons de mesurer, d’analyser et de communiquer sur leurs performances, à la lumière de leur impact sur les générations suivantes.

Comment l’indice est-il construit ?

L’indice de positivité des entreprises prend en compte 5 dimensions :

  • Les conditions de travail positives et l’engagement des collaborateurs
  • L’empreinte environnementale
  • Le partage équitable et inclusif de la valeur produite par l’entreprise
  • Le développement des connaissances et compétences individuelles et collectives
  • La vision stratégique de long terme, impliquant l’ensemble des parties prenantes dont les générations futures

L’indice de positivité a vocation à être universel, c’est-à-dire qu’il n’intègre pas de dimensions spécifiques liées au secteur d’activité, à la taille ou à l’implantation géographique des entreprises qui l’utilisent.

Il s’attache à prendre en compte le long terme et ne mesure pas uniquement la performance de l’entreprise a un instant t. Il accorde, pour chaque indicateur, une importance significative à la capacité à se projeter dans l’avenir avec des objectifs d’amélioration concrets.

Le baromètre de positivité du CAC40

L’Institut de l’Économie Positive calcule chaque année une première version de l’indice de positivité de chaque entreprise du CAC40, sur la base de leurs résultats publics uniquement. Cette analyse permet de publier un baromètre annuel dédié à la positivité des entreprises du CAC40, évaluant par la même occasion leur transparence en matière de reporting.

Cette étude permet de sensibiliser les entreprises du CAC40 à la nécessité de prendre en compte le long terme et l’intérêt des générations futures dans leurs activités économiques et à les inciter à s’améliorer année après année.

Ce baromètre permet également de répertorier un grand nombre de bonnes pratiques et de chiffres clés, afin de permettre à toutes les entreprises – même celles qui ne font pas partie du CAC40 – de s’inspirer ou de se comparer.

La mesure de votre indice de positivité inclut une analyse de votre performance et la mise en valeur de pistes d’amélioration pour progresser année après année.

Rejoignez les premières entreprises engagées dans la démarche : Transdev, Engie, Kering, Hermès, Veolia, Aviva, Sanofi, BPE, Amundi, Suez…

Pourquoi calculer l’indice de positivité de votre entreprise ?

L’indice de positivité redonne du sens au reporting  :

  • Bénéficier d’un indicateur lisible et compréhensible par tous proposant une vision globale de vos engagements
  • Faciliter la mobilisation interne autour des enjeux RSE grâce à un indice agrégant les dimensions clés de la performance positive
  • Identifier et mettre en valeur vos meilleures pratiques
  • Analyser vos pistes d’amélioration, et définir des axes de progrès et plans d’action
  • Alimenter votre réflexion prospective pour mieux anticiper les mutations socioéconomiques, les attentes des générations futures et les opportunités associées…
  • Enrichir vos offres, innover et développer des arguments différenciants vis-à-vis de vos donneurs d’ordres, partenaires, territoires d’implantation
  • Alimenter le dialogue avec vos parties prenantes, internes et externes, sur le sujet de la prise en compte du long terme dans la conduite des affaires
  • Renforcer votre attractivité, notamment auprès des jeunes générations
  • Rejoindre une communauté d’entreprises engagées, prêtes à partager leurs bonnes pratiques et réflexions sur la mesure de l’économie positive, de s’inspirer et se comparer.

La mesure de votre indice de positivité inclut une analyse de votre performance et la mise en valeur de pistes d’amélioration pour progresser année après année.

Rejoignez les premières entreprises engagées dans la démarche : Transdev, Engie, Kering, Hermès, Veolia, Aviva, Sanofi, BPE, Amundi, Suez…

Comment calculer l’indice de positivité de mon entreprise ?

Détails et tarifs : Camille Jury, Directrice du plaidoyer, de la mesure et du développement

camille.jury@positiveeconomy.co

Les actualités du nos indices