Anticiper et se préparer aux conséquences du changement climatique par des tests de vulnérabilité dans 40 régions pilotes

Le changement climatique est un multiplicateur de menaces, et agit comme un facteur aggravant dans des situations crisogènes, pouvant alimentant des causes de déclenchement de conflits armés, créer une pression sur les rendements agricoles, sur la disponibilité des ressources, et engendrant des migrations.

L’échelle des territoires joue un rôle clé dans la réponse aux dérèglements climatiques, étant celle où la notion de risque se manifeste le plus concrètement.

Objectifs

Identifier les risques et impacts du changement climatique sur les populations est donc nécessaire. Cette proposition cherche donc à lancer des travaux de prospection et d’identification de ces risques et impacts dans les régions du G20 et hors G20. Ces travaux prendront en compte les spécificités des territoires pour anticiper les évolutions à venir et s’y adapter, afin d’améliorer leur résilience.

 

 

Plan d’action 

Choisir quarante régions pilotes, vingt au sein du G20 et vingt en dehors du G20, sous la forme de partenariats 

Il s’agit pour les pays du G20 de conduire un test de vulnérabilité climatique dans quarante régions pilotes, le premier sur leur propre territoire, le second sur un territoire hors G20, en partenariat avec la région concernée.

Choisir des indicateurs adaptés à la compréhension du fait régional sur la base d’un cadre méthodologique apporté par le GIEC et élaborer des tests de vulnérabilité 

Le GIEC, qui capitalise les scénarios du futur, apportera le socle de méthodologie nécessaire à ces tests. Ces derniers prendront la forme d’études d’anticipation des risques et impacts du changement climatique sur les territoires, et porteront sur des indicateurs représentatifs des activités socio-économiques et des écosystèmes. Le GIEC pourra proposer, à titre indicatif, un certain nombre de ces indicateurs mais la décision finale appartiendra aux régions.

Créer des observatoires locaux et sensibiliser; élaborer des scénarios participatifs 

Les résultats seront utilisés pour créer des observatoires locaux, visant à mieux comprendre et à faire entendre les impacts du changement climatique et de la perte de biodiversité à l’échelle locale. Ils rassembleront citoyennes et citoyens, scientifiques, experts, et hommes et femmes politiques.

Indicateurs

Vous aussi, participez au suivi des propositions et aidez nous à surveiller l’évolution des indicateurs !

Contact : lea.guinet@positiveplanet.ngo

Territoires et entreprises se sont également engagés pour la mise en œuvre des propositions citoyennes

S'inscrire à notre newsletter