1

Semaine de l’Économie Positive

5

Episodes en podcast

4

Propositions pour le G20

1

Dossier dans Le Monde

1

Manuel pour une sortie positive de la crise

Semaine de l’économie positive : quatre mesures pour un futur altruiste en partenariat avec Le Monde

Relire, sept ans après, les 45 propositions formulées dans le rapport sur l’économie positive piloté par Jacques Attali à la demande de François Hollande pourrait inviter à l’optimisme quant à l’avènement de cette « économie durable, qui rassemble toutes les entités produisant biens et services – marchands ou non marchands – pour répondre aux besoins de la société actuelle sans mettre en danger ceux des générations futures ».

Comment faire de la sortie de crise un accélérateur et un catalyseur de l'économie positive ?

Conduit en partenariat avec Bain&Cie,  enrichi par un groupe d’experts et chercheurs et sur la base d’une vaste consultation des citoyens des pays du G20, un projet de 4 propositions majeures sera présenté et discuté à l’occasion du Global Positive Forum,  puis transmis aux Dirigeants du G20 . 

Au regard de la crise sanitaire sans précédent qui traverse le monde et de l’effondrement économique qui en découle, le Global Positive Forum 2020, porte l’ambition de l’Institut de l’Economie Positive d’interpeller et d’engager les décideurs mondiaux vers une transformation positive des modèles de gouvernance.

« Alors que 96 %[1] des citoyens des pays du G20 souhaitent des changements durables dans nos société, la période que nous vivons est une opportunité pour apprendre et avancer ensemble pour construire un monde positif qu’on souhaite léguer à nos générations futures. Osons prendre des mesures à la hauteur de l’urgence face à laquelle nous sommes sur le plan économique, social et climatique ! » Jacques Attali

 

[1] Consultation citoyenne menée par l’Institut de l’Économie Positive durant la crise de la Covid-19.

Le Global Positive Forum devient la Semaine de l'Économie Positive

Alors que le monde vit simultanément de grandes révolutions démographiques, économiques, numériques et environnementales, l’Institut de l’Économie Positive a décidé d’accompagner ces bouleversements avec la conviction que « le monde de demain peut être meilleur que celui d’aujourd’hui » et la volonté d’encourager et d’accompagner l’engagement de tous.

Pour cette 4e édition le Global Positive Forum, compte tenu des conditions sanitaires, se transforme en Semaine de l’Économie Positive du 16 au 20 novembre, en partenariat avec Le Monde, afin d’échanger, de débattre et de proposer des solutions concrètes et pérennes. RDV à 19h chaque soir de la semaine pour un nouvel épisode du « Global Positive Podcast » sur le site du Monde, de l’Institut de l’Économie Positive et sur Spotify.

5 podcasts de 50 min avec des experts nationaux et internationaux autour des 4 recommandations de mesures dans les domaines suivants:

Environnement

Gouvernance

Économie

Société

La démarche

L’épidémie de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques, sociales et politiques sans précédent sur l’économie mondiale ébranlent les systèmes de valeurs communs, l’organisation du travail et les vulnérabilités qui en résultent. Cela souligne avec d’autant plus de force les faiblesses identifiées depuis longtemps et donne plus que jamais à l’économie positive sa raison d’être. Avec 85 % des citoyens du G20 prêts à faire des sacrifices à court terme pour des bénéfices à long terme (cf. consultation). La Commission d’experts dirigée par l’Institut de l’Économie Positive a identifié quatre lignes d’action en relation avec l’analyse des enjeux actuels, les changements provoqués par cette situation sans précédent et les attentes des citoyens du G20.

Créer un Haut-Conseil de la Résilience

Une gouvernance mondiale tournée vers le long terme pour mieux préparer l’Avenir.

Réinvestir dans l’économie de la Vie

 

Réinvestir dans l’économie de la Vie.

Renforcer l’approche « One Health »

Renforcer et relier protection de l’environnement et de la santé (One Health).

Lutter contre la pauvreté par le biais de l’éducation

 

Lutter contre la pauvreté par le biais de l’éducation.

Le groupe d'experts

Bertrand Badré

CEO, Blue Like An Orange, ex-Directeur financier, Banque mondiale

François Barrault

Président, IDATE DigiWorld

Béatrice Bellini

Responsable de la chaire « Positive Business », Université Paris Nanterre

Pascal Boniface

Directeur, Institut de Relations Internationales et Stratégiques

Djellil Bouzidi

Responsable du Pôle Economie, Terra Nova

Pierre-Yves Brossard

Chercheur, Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique

Pierre Büchsenschutz

Secrétaire général, Auchan Retail

Anne-Charlotte Dagorn

Directrice de la Communication, Assystem

Laurence Devillers

Professeure, Sorbonne Université, CNRS

François Gemenne

Président Hugo Observatory, Université de Liège

Patrice Geoffron

Directeur, Center of Energy and Climate Change Economics, Paris Dauphine

Hervé Le Bras

Démographe et historien, chercheur émérite à l’INED

Hervé Le Treut

Climatologue, Membre de l’Académie Française des Sciences

Dominique Louis

Président Directeur général, Assystem

Eric Mestrallet

Président – fondateur, Espérances Banlieues

Bertrand Moineau

Associé fondateur, 1630 Conseil

Stanislas Pottier

Senior Advisor to the General Management, Amundi

Robert Sebbag

Docteur en médecine, service des maladies infectieuse et tropicales, Hôpital de la Pitié Salpêtrière

Julia Tasse

Chercheuse, Institut de Relations Internationales et Stratégiques

Pierre Victoria

Directeur du Développement Durable, Veolia

GLOBAL POSITIVE PODCAST

l’Institut de l’Économie Positive en partenariat avec Le Monde, transforme le Global Positive Forum et s’adaptent à la situation liée à la deuxième vague de la Covid-19. Initialement prévu le 17 novembre, il est repensé pour laisser place à la Semaine de l’Économie Positive afin d’échanger, de débattre et de proposer des solutions concrètes et pérennes.

RDV tous les soirs du 16 au 20 novembre à 19h

Pour suivre un épisode en podcast sur le site de l’Institut de l’Économie Positive,  sur lemonde.fr et sur Spotify

Épisode 1  :  Sortir des crises par l’Économie Positive

Au regard de la crise sanitaire sans précédent qui traverse le monde et de l’effondrement économique qui lui succède, le Global Positive Forum porte l’ambition de l’Institut de l’Economie Positive d’interpeller et d’engager les décideurs mondiaux vers une transformation positive des modèles de gouvernance. Qu’est-ce que cela signifie ? Comment interpeller ? Quelles propositions ?

  • Jacques Attali, Président, Positive Planet & Président du Conseil de Surveillance, Institut de l’Économie Positive
  • Olivier Marchal, Président, Bain & Company France

Animateur Emmanuel Davidenkoff, journaliste, Le Monde

Episode 2 : Vers un « Haut-Conseil de la Résilience »

Dans un contexte où la globalisation s’est imposée comme une dynamique politique puissante, seuls une coopération internationale et des outils de gouvernance supranationaux semblent pouvoir nous assurer un monde plus stable et plus juste. Au cœur d’une année inédite de crise sanitaire et économique, il apparaît nécessaire de renforcer notre résilience globale face aux risques économiques, sociaux, environnementaux, cybernétiques et sanitaires qui se profilent à l’horizon. Cela ne pourra être possible qu’en intégrant de manière approfondie la gestion des risques dans la gouvernance mondiale.

  • Bertrand Badré, ex-Directeur Général, Banque Mondiale & CEO, Blue like an Orange Sustainable Capital
  • Valérie Masson-Delmotte, co-présidente, Groupe 1 GIEC
  • Antoine Frérot, PDG, Veolia

Modérateur : Marc Semo,  journalisteLe Monde
Animatrice : Joséfa Lopez, journaliste, Le Monde

Épisode 3 :  Réinvestir dans l’économie de la Vie.

La crise de la Covid-19 a démontré l’importance de secteurs et de professions qui sont, aujourd’hui, en manque de considération (agriculture, alimentation, santé, éducation, culture, etc.). Le G20 a pour objectif de renforcer et améliorer la stabilité du système économique mondial ; comme celle-ci  ne peut être efficace sans stabilité sociale, il est urgent d’investir dans ces secteurs essentiels, et en particulier, dans l’éducation, la santé et les énergies propres. La résilience de toutes les parties prenantes dépendra en fin de compte de la réorientation des investissements et du développement de ces activités. Si les dirigeants politiques ne prennent pas rapidement des engagements forts sur ce sujet, le risque d’une crise systémique et mondiale encore plus grande existe; renforcée par les impacts du réchauffement climatique.

  • Pierre Buchsenschutz, Secrétaire général, Auchan Retail
  • Stanislas Pottier, Senior Advisor to the General Management, Amundi
  • Thierry Breton, Commissaire européen au marché intérieur
  • Emmanuelle Duez, Fondatrice et Gérante, The Boson Project
  • Claire Waysand, Directrice générale, ENGIE
  • Lionel Zinsou, Président du conseil d’administration, Terra Nova

Animateur : Emmanuel Davidenkoff, journaliste, Le Monde
Modératrice : Marie Charrel, journaliste Le Monde

Épisode 4 : Renforcer et relier protection de l’environnement et de la santé (One Health).

Créée dans les années 2000, l’approche One Health tend à relier l’ensemble des facteurs humains, animaux et environnementaux à la préservation du fondement du bien-être de tout être vivant: la santé. Afin de préserver ce bien commun essentiel et dans un contexte de grave crise pandémique, il est urgent de considérer cette interconnexion entre animaux, humains et écosystèmes comme étant au cœur de l’évolution et de l’émergence des agents pathogènes. Cela doit se traduire par un décloisonnement des disciplines, des sciences et des structures œuvrant à la préservation de la santé sous toutes ses formes, par un effort collectif renforçant la coopération scientifique et par une acceptation large de normes communes et partagées.

  • Patrice Geoffron, Administrateur provisoire de l’Université Paris Dauphine-PSL, Professeur d’Economie
  • Galitt Kenan, Directrice, Jane Goodall Institute France
  • Dr Jane Goodall, DBE, Fondatrice, Jane Goodall Institute & Messagère de la Paix auprès des Nations-Unies
  • Cécile Renouard, Présidente, Campus de la Transition & Directrice du programme CODEV, ESSEC Business School
  • Laurence Tubiana, CEO, European Climate Foundation
  • Cécile Duflot, Directrice générale, Oxfam France

Animateur : Emmanuel Davidenkoff, journaliste, Le Monde
ModératricePerrine Mouterde, journaliste Le Monde

Épisode 5 : Lutter contre la pauvreté par le biais de l’éducation.

Alors que le monde est ébranlé par la crise sanitaire et économique qui a perturbé la scolarisation d’1,5 milliards d’enfants, l’investissement éducatif apparaît comme une condition nécessaire pour réduire la pauvreté et promouvoir un monde durable pour les générations futures. Dans cette période si incertaine, il est impératif de préserver et de renforcer les moyens alloués à l’éducation, tant au niveau national qu’international. L’éducation et la scolarisation des enfants sont des leviers puissants pour donner du pouvoir aux populations les plus défavorisées et leur fournir les clés pour s’approprier les bases d’une société plus positive et d’un monde plus durable.

  • Hervé Le Treut, Climatologue, Professeur, Sorbonne Université et Ecole Polytechnique, Membre de l’Académie des Sciences
  • Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018, Médecin directeur, Hôpital de Panzi
  • Jean-Pierre Raffarin, Ancien Premier Ministre, France
  • Julia Cagé, Économiste, Professeure, SciencesPo
  • Alexandre Mars, Président Fondateur, Epic Foundation

Modérateur : Emmanuel Davidenkoff, Le Monde
Animatrice : Joséfa Lopez , journaliste, Le Monde

4 Propositions pour sortir de la crise par l’économie positive

 

 

+ Créer un Haut-Conseil de la Résilience

Créer un Haut-Conseil de la Résilience qui serait chargé  d’évaluer et d’anticiper différents risques (environnemental, économique, social, sanitaire, numérique) selon une approche transversale. Ce Haut Conseil devra permettre d’avoir une vision globale des enjeux et de leurs intrications, afin de mieux préparer l’avenir.

+ Réinvestir dans l’économie de la Vie 

Réorienter les investissements en priorité vers les secteurs de l’économie de la vie, en particulier les secteurs de la santé, de l’éducation et des énergies propres, autour d’un Life New Deal pouvant reposer sur les mécanismes suivants :

  • La mobilisation des fonds souverains afin de dédier une portion déterminée de leurs investissements aux secteurs de la santé, de l’éducation et des énergies propres,
  • Le fléchage d’une partie de l’épargne salariale vers ces trois secteurs prioritaires
  •  Le renforcement de l’investissement public dans ces secteurs

Ces investissements doivent porter aussi bien sur les infrastructures que sur la revalorisation des métiers de ces secteurs, et le développement de nouveaux emplois via la formation.

+ Renforcer et relier protection de l’environnement et de la santé (One Health) 

Renforcer l’approche One Health (principe d’interdépendance entre la santé humaine, animale et de l’environnement) par l’identification des bonnes pratiques de santé publique, le renforcement de la coopération scientifique et l’harmonisation par la coutume des règles sanitaires mondiales. Cette approche devra permettre de mieux prévenir les risques sanitaires et la coordination des réponses nationales avec pour objectif l’établissement d’une Charte One Health et la création d’un ONU One Health.

+ Lutter contre la pauvreté par le biais de l’éducation 

Donner priorité à l’éducation comme levier de la résilience des générations futures en sanctuarisant les budgets nationaux et internationaux d’éducation pour revaloriser le métier d’enseignant et augmenter le nombre d’enseignants formés. Dans cette optique, il est également essentiel de développer les cadres d’échanges entre tous les acteurs (organisations internationales, Etats, ONG, professeurs, élèves…) au niveau régional pour renforcer l’accès à des contenus éducatifs de qualité et la sensibilisation aux enjeux globaux.

 

 

Ces propositions ont été formulées par un groupe d’experts réunis par l’Institut de l’Economie Positive et composé de : Bertrand Badré, CEO, Blue Like An Orange, ex-Directeur financier, Banque mondiale; François Barrault, Président, IDATE DigiWorld; Béatrice Bellini, Responsable de la chaire « Positive Business », Université Paris Nanterre; Pascal Boniface, Directeur, Institut de Relations Internationales et Stratégiques; Djellil Bouzidi, Responsable du Pôle Economie, Terra Nova; Pierre-Yves Brossard, Chercheur, Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique; Pierre Büchsenschutz, Secrétaire général, Auchan Retail; Anne-Charlotte Dagorn, Directrice de la Communication, Assystem; Laurence Devillers, Professeure, Sorbonne Université, CNRS; François Gemenne, Président Hugo Observatory, Université de Liège; Patrice Geoffron, Directeur, Center of Energy and Climate Change Economics, Paris Dauphine; Hervé Le Bras, Démographe et historien, chercheur émérite à l’INED ; Hervé Le Treut, Climatologue, Membre de l’Académie Française des Sciences; Dominique Louis, Président Directeur général, Assystem, Eric Mestrallet, Président – fondateur, Espérances Banlieues, Bertrand Moineau, Associé fondateur, 1630 Conseil, Stanislas Pottier, Senior Advisor to the General Management, Amundi, Robert Sebbag, Docteur en médecine, service des maladies infectieuse et tropicales, Hôpital de la Pitié Salpêtrière, Julia Tasse, Chercheuse, Institut de Relations Internationales et Stratégiques, Pierre Victoria, Directeur du Développement Durable, Veolia

Manuel pour une sortie positive de la crise

SOUS LA DIRECTION AUDREY TCHERKOFF, Préface de Jacques Attali

96 % des citoyens des pays du G20 souhaitent des changements durables dans nos sociétés. C’est ce qu’a révélé la vaste consultation citoyenne menée par l’Institut de l’économie positive durant la crise de la Covid-19. Preuve s’il en est de l’opportunité historique d’aller de l’avant en rebondissant sur cette crise, pour ouvrir la voie à un meilleur futur, pour tous.

Sous la direction d’Audrey Tcherkoff, c’est un véritable guide pratique pour une sortie positive de la crise qui est élaboré. Il est nourri de leur expérience, des résultats du sondage, et des participations d’experts reconnus de la Commission G20, tels que Pascal Boniface, Laurence Devillers, François Gemenne, Julia Tasse et Bertrand Badré . En ressort une série de solutions concrètes à destination des leaders du G20, mais aussi de nombreuses pistes d’actions individuelles et collectives, afin que chaque citoyen puisse se réinventer et soit artisan du changement. Des exemples de bonnes pratiques positives dont chacun peut s’emparer.

Création d’un Haut Conseil de la résilience, chargé d’anticiper les problématiques au niveau mondial ; développement de la participation citoyenne à l’image de la rédaction collaborative de la Constitution en Islande, pour une gouvernance positive en action…deux exemples de sujets développés dans le livre et que l’Institut de l’économie positive portera en vue des prochains sommets du G20. Des sujets majeurs, sur les thématiques primordiales de l’économie de la vie, du lien entre protection de l’environnement et de la santé, de l’éducation pour contrer la pauvreté, de la coopération internationale.

Un livre pour renseigner, inspirer et agir.

Jacques Attali

Jacques Attali

Président, Positive Planet

Intervenants-sans-photo-1024x1024-150x150

Bertrand Badré

Ex-Directeur général, Banque Mondiale

Thierry Breton

Commissaire au marché intérieur, Commission Européenne

Pierre Buchsenschutz

Secrétaire Général, Auchan Retail

Julia Cagé

 Économiste, Professeure d’économie, Sciences Po

Jean-Philippe Courtois

Vice-président exécutif et Président monde des ventes, du marketing et des opérations, Microsoft et Président, Live for Good

Emmanuel Davidenkoff

Directeur de rédaction adjoint, Le Monde

Emmanuelle Duez

Emmanuelle Duez

Fondatrice, The Boson Project

Antoine Frérot

PDG, Veolia

Jane Goodall

Jane Goodall

Éthologue, Fondatrice Jane Goodall Institute

© (2)

Galitt Kenan

Directrice, Jane Goodall Institute France

Dominique Louis

Président, Assystem

Olivier Marchal

Président, Bain & Company France

Valérie Masson-Delmotte

Co-Présidente, Groupe 1 GIEC

Intervenants-sans-photo-1024x1024-150x150

Denis Mukwege

 Prix Nobel de la paix 2018, Médecin directeur, Hôpital de Panzi

Gunter Pauli

Gunter Pauli

Auteur et entrepreneur, créateur, Blue Economy & ZERI

Stanislas_Pottier

Stanislas Pottier

 Senior Advisor to the General Management, Amundi

Jean-Pierre Raffarin

Ancien premier ministre et Président, Leaders pour la Paix

Julia Tasse

  Chercheuse, Institut de Relations Internationales et Stratégiques

Hervé Le Treut

Climatologue, Professeur, Sorbonne Université et Ecole Polytechnique, Membre de l’Académie des Sciences

Claire Waysand

Directrice générale, ENGIE

Salomé Zourabichvili

Présidente, Géorgie

 Olivia Grégoire 

Secretary of State for Social Economy

Lionel Zinsou

 Président, Terra Nove

Emmanuel Davidenkoff

 journaliste, Le Monde

Joséfa Lopez 

 journaliste, Le Monde

  Marc Semo

Journaliste , Le Monde

Marie Charrel

Journaliste , Le Monde

 Perrine Mouterde

 journaliste, Le Monde

Partenaire officiel

Partenaires associés

Partenaire expert

Logo Bain

Partenaire ami

Logo Engie

Partenaires soutiens

Logo Auchan Retail
Logo Hauts de seine
Logo hermès
Logo Cenor
Logo Elan

Partenaire média

L'info durable

Édition 2019

S’engager pour un monde positif

Le Manifeste

Le 3 décembre 2019 s’est tenue la troisième édition du Global Positive Forum sur le thème de l’engagement. Pour perpétuer et accélérer la dynamique enclenchée en 2017 et en 2018 pour les deux précédentes éditions, il est impératif de s’engager et d’agir pour un monde positif. A ces fins un grand sondage a été réalisé :

21 000 citoyens des pays du G20 ont été interrogés sur les priorités à adresser aux Etats, aux territoires et aux entreprises, au nom des générations futures. 

  • Cinq enjeux majeurs ont été identifiés :
  • La protection de l’environnement 
  • La lutte contre la pauvreté
  • L’éducation
  • La transparence
  • Le respect des droits des travailleurs

Le Manifeste présente les résultats de ce sondage, dresse un état des lieux précis des progressions et régressions dans le monde autour de ces cinq thématiques, et incite les acteurs à s’engager pour y répondre.  

​12 engagements concrets ont émergé de ces priorités : 3 engagements sont adressés aux citoyens, 3 aux nations, 3 aux territoires et 3 aux entreprises. 

manifeste couv

Répondre à l'appel des citoyens : 12 engagements pour accélérer la révolution positive

Répondre-à-lappel-des-citoyens-12-engagements-pour-accélérer-la-révolution-positive

Un panel d'intervenants unique

Jacques Attali

Jacques Attali

Président, Positive Planet et Président du Conseil de surveillance, Institut de l’Economie Positive

Photo Lamya Essemlali

Lamya Essemlali

Présidente, Sea Sheperd France

Photo Antoine Frérot

Antoine Frérot

Président, Directeur Général, Veolia

Shirin Ebadi

Shirin Ebadi

Prix Nobel de la Paix, Fondatrice Defenders of Humans Rights Center

Aurélien Barrau

Professeur, Université Grenoble-Alpes

Photo Bruno Lemaire

Bruno Le Maire

Ministre de l’économie, Ministère de l’économie

Présentation

1

Semaine de l’Économie Positive

5

Episodes en podcast

4

Propositions pour le G20

1

Dossier dans Le Monde

1

Manuel pour une sortie positive de la crise

Semaine de l’économie positive : quatre mesures pour un futur altruiste en partenariat avec Le Monde

Relire, sept ans après, les 45 propositions formulées dans le rapport sur l’économie positive piloté par Jacques Attali à la demande de François Hollande pourrait inviter à l’optimisme quant à l’avènement de cette « économie durable, qui rassemble toutes les entités produisant biens et services – marchands ou non marchands – pour répondre aux besoins de la société actuelle sans mettre en danger ceux des générations futures ».

Comment faire de la sortie de crise un accélérateur et un catalyseur de l'économie positive ?

Conduit en partenariat avec Bain&Cie,  enrichi par un groupe d’experts et chercheurs et sur la base d’une vaste consultation des citoyens des pays du G20, un projet de 4 propositions majeures sera présenté et discuté à l’occasion du Global Positive Forum,  puis transmis aux Dirigeants du G20 . 

Au regard de la crise sanitaire sans précédent qui traverse le monde et de l’effondrement économique qui en découle, le Global Positive Forum 2020, porte l’ambition de l’Institut de l’Economie Positive d’interpeller et d’engager les décideurs mondiaux vers une transformation positive des modèles de gouvernance.

« Alors que 96 %[1] des citoyens des pays du G20 souhaitent des changements durables dans nos société, la période que nous vivons est une opportunité pour apprendre et avancer ensemble pour construire un monde positif qu’on souhaite léguer à nos générations futures. Osons prendre des mesures à la hauteur de l’urgence face à laquelle nous sommes sur le plan économique, social et climatique ! » Jacques Attali

 

[1] Consultation citoyenne menée par l’Institut de l’Économie Positive durant la crise de la Covid-19.

Le Global Positive Forum devient la Semaine de l'Économie Positive

Alors que le monde vit simultanément de grandes révolutions démographiques, économiques, numériques et environnementales, l’Institut de l’Économie Positive a décidé d’accompagner ces bouleversements avec la conviction que « le monde de demain peut être meilleur que celui d’aujourd’hui » et la volonté d’encourager et d’accompagner l’engagement de tous.

Pour cette 4e édition le Global Positive Forum, compte tenu des conditions sanitaires, se transforme en Semaine de l’Économie Positive du 16 au 20 novembre, en partenariat avec Le Monde, afin d’échanger, de débattre et de proposer des solutions concrètes et pérennes. RDV à 19h chaque soir de la semaine pour un nouvel épisode du « Global Positive Podcast » sur le site du Monde, de l’Institut de l’Économie Positive et sur Spotify.

5 podcasts de 50 min avec des experts nationaux et internationaux autour des 4 recommandations de mesures dans les domaines suivants:

Environnement

Gouvernance

Économie

Société

La démarche

L’épidémie de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques, sociales et politiques sans précédent sur l’économie mondiale ébranlent les systèmes de valeurs communs, l’organisation du travail et les vulnérabilités qui en résultent. Cela souligne avec d’autant plus de force les faiblesses identifiées depuis longtemps et donne plus que jamais à l’économie positive sa raison d’être. Avec 85 % des citoyens du G20 prêts à faire des sacrifices à court terme pour des bénéfices à long terme (cf. consultation). La Commission d’experts dirigée par l’Institut de l’Économie Positive a identifié quatre lignes d’action en relation avec l’analyse des enjeux actuels, les changements provoqués par cette situation sans précédent et les attentes des citoyens du G20.

Créer un Haut-Conseil de la Résilience

Une gouvernance mondiale tournée vers le long terme pour mieux préparer l’Avenir.

Réinvestir dans l’économie de la Vie

 

Réinvestir dans l’économie de la Vie.

Renforcer l’approche « One Health »

Renforcer et relier protection de l’environnement et de la santé (One Health).

Lutter contre la pauvreté par le biais de l’éducation

 

Lutter contre la pauvreté par le biais de l’éducation.

Le groupe d'experts

Bertrand Badré

CEO, Blue Like An Orange, ex-Directeur financier, Banque mondiale

François Barrault

Président, IDATE DigiWorld

Béatrice Bellini

Responsable de la chaire « Positive Business », Université Paris Nanterre

Pascal Boniface

Directeur, Institut de Relations Internationales et Stratégiques

Djellil Bouzidi

Responsable du Pôle Economie, Terra Nova

Pierre-Yves Brossard

Chercheur, Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique

Pierre Büchsenschutz

Secrétaire général, Auchan Retail

Anne-Charlotte Dagorn

Directrice de la Communication, Assystem

Laurence Devillers

Professeure, Sorbonne Université, CNRS

François Gemenne

Président Hugo Observatory, Université de Liège

Patrice Geoffron

Directeur, Center of Energy and Climate Change Economics, Paris Dauphine

Hervé Le Bras

Démographe et historien, chercheur émérite à l’INED

Hervé Le Treut

Climatologue, Membre de l’Académie Française des Sciences

Dominique Louis

Président Directeur général, Assystem

Eric Mestrallet

Président – fondateur, Espérances Banlieues

Bertrand Moineau

Associé fondateur, 1630 Conseil

Stanislas Pottier

Senior Advisor to the General Management, Amundi

Robert Sebbag

Docteur en médecine, service des maladies infectieuse et tropicales, Hôpital de la Pitié Salpêtrière

Julia Tasse

Chercheuse, Institut de Relations Internationales et Stratégiques

Pierre Victoria

Directeur du Développement Durable, Veolia

Podcasts

GLOBAL POSITIVE PODCAST

l’Institut de l’Économie Positive en partenariat avec Le Monde, transforme le Global Positive Forum et s’adaptent à la situation liée à la deuxième vague de la Covid-19. Initialement prévu le 17 novembre, il est repensé pour laisser place à la Semaine de l’Économie Positive afin d’échanger, de débattre et de proposer des solutions concrètes et pérennes.

RDV tous les soirs du 16 au 20 novembre à 19h

Pour suivre un épisode en podcast sur le site de l’Institut de l’Économie Positive,  sur lemonde.fr et sur Spotify

Épisode 1  :  Sortir des crises par l’Économie Positive

Au regard de la crise sanitaire sans précédent qui traverse le monde et de l’effondrement économique qui lui succède, le Global Positive Forum porte l’ambition de l’Institut de l’Economie Positive d’interpeller et d’engager les décideurs mondiaux vers une transformation positive des modèles de gouvernance. Qu’est-ce que cela signifie ? Comment interpeller ? Quelles propositions ?

  • Jacques Attali, Président, Positive Planet & Président du Conseil de Surveillance, Institut de l’Économie Positive
  • Olivier Marchal, Président, Bain & Company France

Animateur Emmanuel Davidenkoff, journaliste, Le Monde

Episode 2 : Vers un « Haut-Conseil de la Résilience »

Dans un contexte où la globalisation s’est imposée comme une dynamique politique puissante, seuls une coopération internationale et des outils de gouvernance supranationaux semblent pouvoir nous assurer un monde plus stable et plus juste. Au cœur d’une année inédite de crise sanitaire et économique, il apparaît nécessaire de renforcer notre résilience globale face aux risques économiques, sociaux, environnementaux, cybernétiques et sanitaires qui se profilent à l’horizon. Cela ne pourra être possible qu’en intégrant de manière approfondie la gestion des risques dans la gouvernance mondiale.

  • Bertrand Badré, ex-Directeur Général, Banque Mondiale & CEO, Blue like an Orange Sustainable Capital
  • Valérie Masson-Delmotte, co-présidente, Groupe 1 GIEC
  • Antoine Frérot, PDG, Veolia

Modérateur : Marc Semo,  journalisteLe Monde
Animatrice : Joséfa Lopez, journaliste, Le Monde

Épisode 3 :  Réinvestir dans l’économie de la Vie.

La crise de la Covid-19 a démontré l’importance de secteurs et de professions qui sont, aujourd’hui, en manque de considération (agriculture, alimentation, santé, éducation, culture, etc.). Le G20 a pour objectif de renforcer et améliorer la stabilité du système économique mondial ; comme celle-ci  ne peut être efficace sans stabilité sociale, il est urgent d’investir dans ces secteurs essentiels, et en particulier, dans l’éducation, la santé et les énergies propres. La résilience de toutes les parties prenantes dépendra en fin de compte de la réorientation des investissements et du développement de ces activités. Si les dirigeants politiques ne prennent pas rapidement des engagements forts sur ce sujet, le risque d’une crise systémique et mondiale encore plus grande existe; renforcée par les impacts du réchauffement climatique.

  • Pierre Buchsenschutz, Secrétaire général, Auchan Retail
  • Stanislas Pottier, Senior Advisor to the General Management, Amundi
  • Thierry Breton, Commissaire européen au marché intérieur
  • Emmanuelle Duez, Fondatrice et Gérante, The Boson Project
  • Claire Waysand, Directrice générale, ENGIE
  • Lionel Zinsou, Président du conseil d’administration, Terra Nova

Animateur : Emmanuel Davidenkoff, journaliste, Le Monde
Modératrice : Marie Charrel, journaliste Le Monde

Épisode 4 : Renforcer et relier protection de l’environnement et de la santé (One Health).

Créée dans les années 2000, l’approche One Health tend à relier l’ensemble des facteurs humains, animaux et environnementaux à la préservation du fondement du bien-être de tout être vivant: la santé. Afin de préserver ce bien commun essentiel et dans un contexte de grave crise pandémique, il est urgent de considérer cette interconnexion entre animaux, humains et écosystèmes comme étant au cœur de l’évolution et de l’émergence des agents pathogènes. Cela doit se traduire par un décloisonnement des disciplines, des sciences et des structures œuvrant à la préservation de la santé sous toutes ses formes, par un effort collectif renforçant la coopération scientifique et par une acceptation large de normes communes et partagées.

  • Patrice Geoffron, Administrateur provisoire de l’Université Paris Dauphine-PSL, Professeur d’Economie
  • Galitt Kenan, Directrice, Jane Goodall Institute France
  • Dr Jane Goodall, DBE, Fondatrice, Jane Goodall Institute & Messagère de la Paix auprès des Nations-Unies
  • Cécile Renouard, Présidente, Campus de la Transition & Directrice du programme CODEV, ESSEC Business School
  • Laurence Tubiana, CEO, European Climate Foundation
  • Cécile Duflot, Directrice générale, Oxfam France

Animateur : Emmanuel Davidenkoff, journaliste, Le Monde
ModératricePerrine Mouterde, journaliste Le Monde

Épisode 5 : Lutter contre la pauvreté par le biais de l’éducation.

Alors que le monde est ébranlé par la crise sanitaire et économique qui a perturbé la scolarisation d’1,5 milliards d’enfants, l’investissement éducatif apparaît comme une condition nécessaire pour réduire la pauvreté et promouvoir un monde durable pour les générations futures. Dans cette période si incertaine, il est impératif de préserver et de renforcer les moyens alloués à l’éducation, tant au niveau national qu’international. L’éducation et la scolarisation des enfants sont des leviers puissants pour donner du pouvoir aux populations les plus défavorisées et leur fournir les clés pour s’approprier les bases d’une société plus positive et d’un monde plus durable.

  • Hervé Le Treut, Climatologue, Professeur, Sorbonne Université et Ecole Polytechnique, Membre de l’Académie des Sciences
  • Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018, Médecin directeur, Hôpital de Panzi
  • Jean-Pierre Raffarin, Ancien Premier Ministre, France
  • Julia Cagé, Économiste, Professeure, SciencesPo
  • Alexandre Mars, Président Fondateur, Epic Foundation

Modérateur : Emmanuel Davidenkoff, Le Monde
Animatrice : Joséfa Lopez , journaliste, Le Monde

Travaux

4 Propositions pour sortir de la crise par l’économie positive

 

 

+ Créer un Haut-Conseil de la Résilience

Créer un Haut-Conseil de la Résilience qui serait chargé  d’évaluer et d’anticiper différents risques (environnemental, économique, social, sanitaire, numérique) selon une approche transversale. Ce Haut Conseil devra permettre d’avoir une vision globale des enjeux et de leurs intrications, afin de mieux préparer l’avenir.

+ Réinvestir dans l’économie de la Vie 

Réorienter les investissements en priorité vers les secteurs de l’économie de la vie, en particulier les secteurs de la santé, de l’éducation et des énergies propres, autour d’un Life New Deal pouvant reposer sur les mécanismes suivants :

  • La mobilisation des fonds souverains afin de dédier une portion déterminée de leurs investissements aux secteurs de la santé, de l’éducation et des énergies propres,
  • Le fléchage d’une partie de l’épargne salariale vers ces trois secteurs prioritaires
  •  Le renforcement de l’investissement public dans ces secteurs

Ces investissements doivent porter aussi bien sur les infrastructures que sur la revalorisation des métiers de ces secteurs, et le développement de nouveaux emplois via la formation.

+ Renforcer et relier protection de l’environnement et de la santé (One Health) 

Renforcer l’approche One Health (principe d’interdépendance entre la santé humaine, animale et de l’environnement) par l’identification des bonnes pratiques de santé publique, le renforcement de la coopération scientifique et l’harmonisation par la coutume des règles sanitaires mondiales. Cette approche devra permettre de mieux prévenir les risques sanitaires et la coordination des réponses nationales avec pour objectif l’établissement d’une Charte One Health et la création d’un ONU One Health.

+ Lutter contre la pauvreté par le biais de l’éducation 

Donner priorité à l’éducation comme levier de la résilience des générations futures en sanctuarisant les budgets nationaux et internationaux d’éducation pour revaloriser le métier d’enseignant et augmenter le nombre d’enseignants formés. Dans cette optique, il est également essentiel de développer les cadres d’échanges entre tous les acteurs (organisations internationales, Etats, ONG, professeurs, élèves…) au niveau régional pour renforcer l’accès à des contenus éducatifs de qualité et la sensibilisation aux enjeux globaux.

 

 

Ces propositions ont été formulées par un groupe d’experts réunis par l’Institut de l’Economie Positive et composé de : Bertrand Badré, CEO, Blue Like An Orange, ex-Directeur financier, Banque mondiale; François Barrault, Président, IDATE DigiWorld; Béatrice Bellini, Responsable de la chaire « Positive Business », Université Paris Nanterre; Pascal Boniface, Directeur, Institut de Relations Internationales et Stratégiques; Djellil Bouzidi, Responsable du Pôle Economie, Terra Nova; Pierre-Yves Brossard, Chercheur, Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique; Pierre Büchsenschutz, Secrétaire général, Auchan Retail; Anne-Charlotte Dagorn, Directrice de la Communication, Assystem; Laurence Devillers, Professeure, Sorbonne Université, CNRS; François Gemenne, Président Hugo Observatory, Université de Liège; Patrice Geoffron, Directeur, Center of Energy and Climate Change Economics, Paris Dauphine; Hervé Le Bras, Démographe et historien, chercheur émérite à l’INED ; Hervé Le Treut, Climatologue, Membre de l’Académie Française des Sciences; Dominique Louis, Président Directeur général, Assystem, Eric Mestrallet, Président – fondateur, Espérances Banlieues, Bertrand Moineau, Associé fondateur, 1630 Conseil, Stanislas Pottier, Senior Advisor to the General Management, Amundi, Robert Sebbag, Docteur en médecine, service des maladies infectieuse et tropicales, Hôpital de la Pitié Salpêtrière, Julia Tasse, Chercheuse, Institut de Relations Internationales et Stratégiques, Pierre Victoria, Directeur du Développement Durable, Veolia

Livre

Manuel pour une sortie positive de la crise

SOUS LA DIRECTION AUDREY TCHERKOFF, Préface de Jacques Attali

96 % des citoyens des pays du G20 souhaitent des changements durables dans nos sociétés. C’est ce qu’a révélé la vaste consultation citoyenne menée par l’Institut de l’économie positive durant la crise de la Covid-19. Preuve s’il en est de l’opportunité historique d’aller de l’avant en rebondissant sur cette crise, pour ouvrir la voie à un meilleur futur, pour tous.

Sous la direction d’Audrey Tcherkoff, c’est un véritable guide pratique pour une sortie positive de la crise qui est élaboré. Il est nourri de leur expérience, des résultats du sondage, et des participations d’experts reconnus de la Commission G20, tels que Pascal Boniface, Laurence Devillers, François Gemenne, Julia Tasse et Bertrand Badré . En ressort une série de solutions concrètes à destination des leaders du G20, mais aussi de nombreuses pistes d’actions individuelles et collectives, afin que chaque citoyen puisse se réinventer et soit artisan du changement. Des exemples de bonnes pratiques positives dont chacun peut s’emparer.

Création d’un Haut Conseil de la résilience, chargé d’anticiper les problématiques au niveau mondial ; développement de la participation citoyenne à l’image de la rédaction collaborative de la Constitution en Islande, pour une gouvernance positive en action…deux exemples de sujets développés dans le livre et que l’Institut de l’économie positive portera en vue des prochains sommets du G20. Des sujets majeurs, sur les thématiques primordiales de l’économie de la vie, du lien entre protection de l’environnement et de la santé, de l’éducation pour contrer la pauvreté, de la coopération internationale.

Un livre pour renseigner, inspirer et agir.

Intervenants
Jacques Attali

Jacques Attali

Président, Positive Planet

Intervenants-sans-photo-1024x1024-150x150

Bertrand Badré

Ex-Directeur général, Banque Mondiale

Thierry Breton

Commissaire au marché intérieur, Commission Européenne

Pierre Buchsenschutz

Secrétaire Général, Auchan Retail

Julia Cagé

 Économiste, Professeure d’économie, Sciences Po

Jean-Philippe Courtois

Vice-président exécutif et Président monde des ventes, du marketing et des opérations, Microsoft et Président, Live for Good

Emmanuel Davidenkoff

Directeur de rédaction adjoint, Le Monde

Emmanuelle Duez

Emmanuelle Duez

Fondatrice, The Boson Project

Antoine Frérot

PDG, Veolia

Jane Goodall

Jane Goodall

Éthologue, Fondatrice Jane Goodall Institute

© (2)

Galitt Kenan

Directrice, Jane Goodall Institute France

Dominique Louis

Président, Assystem

Olivier Marchal

Président, Bain & Company France

Valérie Masson-Delmotte

Co-Présidente, Groupe 1 GIEC

Intervenants-sans-photo-1024x1024-150x150

Denis Mukwege

 Prix Nobel de la paix 2018, Médecin directeur, Hôpital de Panzi

Gunter Pauli

Gunter Pauli

Auteur et entrepreneur, créateur, Blue Economy & ZERI

Stanislas_Pottier

Stanislas Pottier

 Senior Advisor to the General Management, Amundi

Jean-Pierre Raffarin

Ancien premier ministre et Président, Leaders pour la Paix

Julia Tasse

  Chercheuse, Institut de Relations Internationales et Stratégiques

Hervé Le Treut

Climatologue, Professeur, Sorbonne Université et Ecole Polytechnique, Membre de l’Académie des Sciences

Claire Waysand

Directrice générale, ENGIE

Salomé Zourabichvili

Présidente, Géorgie

 Olivia Grégoire 

Secretary of State for Social Economy

Lionel Zinsou

 Président, Terra Nove

Emmanuel Davidenkoff

 journaliste, Le Monde

Joséfa Lopez 

 journaliste, Le Monde

  Marc Semo

Journaliste , Le Monde

Marie Charrel

Journaliste , Le Monde

 Perrine Mouterde

 journaliste, Le Monde

Partenaires

Partenaire officiel

Partenaires associés

Partenaire expert

Logo Bain

Partenaire ami

Logo Engie

Partenaires soutiens

Logo Auchan Retail
Logo Hauts de seine
Logo hermès
Logo Cenor
Logo Elan

Partenaire média

L'info durable
Édition précédente

Édition 2019

S’engager pour un monde positif

Le Manifeste

Le 3 décembre 2019 s’est tenue la troisième édition du Global Positive Forum sur le thème de l’engagement. Pour perpétuer et accélérer la dynamique enclenchée en 2017 et en 2018 pour les deux précédentes éditions, il est impératif de s’engager et d’agir pour un monde positif. A ces fins un grand sondage a été réalisé :

21 000 citoyens des pays du G20 ont été interrogés sur les priorités à adresser aux Etats, aux territoires et aux entreprises, au nom des générations futures. 

  • Cinq enjeux majeurs ont été identifiés :
  • La protection de l’environnement 
  • La lutte contre la pauvreté
  • L’éducation
  • La transparence
  • Le respect des droits des travailleurs

Le Manifeste présente les résultats de ce sondage, dresse un état des lieux précis des progressions et régressions dans le monde autour de ces cinq thématiques, et incite les acteurs à s’engager pour y répondre.  

​12 engagements concrets ont émergé de ces priorités : 3 engagements sont adressés aux citoyens, 3 aux nations, 3 aux territoires et 3 aux entreprises. 

manifeste couv

Répondre à l'appel des citoyens : 12 engagements pour accélérer la révolution positive

Répondre-à-lappel-des-citoyens-12-engagements-pour-accélérer-la-révolution-positive

Un panel d'intervenants unique

Jacques Attali

Jacques Attali

Président, Positive Planet et Président du Conseil de surveillance, Institut de l’Economie Positive

Photo Lamya Essemlali

Lamya Essemlali

Présidente, Sea Sheperd France

Photo Antoine Frérot

Antoine Frérot

Président, Directeur Général, Veolia

Shirin Ebadi

Shirin Ebadi

Prix Nobel de la Paix, Fondatrice Defenders of Humans Rights Center

Aurélien Barrau

Professeur, Université Grenoble-Alpes

Photo Bruno Lemaire

Bruno Le Maire

Ministre de l’économie, Ministère de l’économie

Les actualités du Global Positive Forum